Publications

Le Jardin : Santa Lucia

Dimensions Jardins...

Dans un volume sur ce thème et qui porte ce titre, Françoise Urban Menninger a publié l'une de mes nouvelles intitulée 

                                                                                SANTA LUCIA

J'y fonds ensemble anticipation politique, souvenirs profonds d'enfance et la figure du grand Sage Mani, fondateur de ce courant si souvent calomnié par les malveillants et les ignorants qu'on appelle Manichéisme. En voici le début, le milieu et la fin.

 

" Mon grand-père, tout enfant, a vu un jour un homme au regard de feu, très grand, très nerveux et furtif comme si à cette époque lointaine, il avait déjà le régime à ses trousses. Cet homme est entré dans son Jardin de Neudorf tandis qu'accroupi et invisible par-delà la clôture, Grand-Père Thomas cueillait les premières groseilles. Il a vu le géant agité planter quelque chose dans la terre noire. (...)

" Ce soir, le mendiant est venu. Le soir de cette journée torride où personne n'osait plus parler, à cause des représailles. Il a chanté :

                                                                              Santa Lucia !

                                                              Au milieu des voiles, la Cène est prête

                                                                          Dans un soir si serein.

Mais ils l'ont emmené, bien avant qu'il n'achève de chanter tous les couplets. Des policiers vêtus de noir, de jaune et de blanc.

Il s'est un peu débattu. Il a continué à chanter, mais ils l'ont tiré hors du jardin d Thomas, mon Grand-Père.

Alors, le marronnier est sorti de terre avec un craquement assourdissant. Il s'est abattu sur la maison du Pasteur, fracassant tout sous son poids. Et les fleurs bleues sont devenues rouges ; presque toutes. Certaines ont fané sur pied, brûlées net. Mon enfance finissait. J'ai suivi le Messager. (...)

"Mais le lendemain, le Messager a reparu dans l'état qui avait immédiatement précédé son arrestation. Un corps de vieil homme éreinté, mais baigné d'une lumière aveuglante.

  Alors, les officiers du Régime l'ont ouvert au milieu, par le ventre. Ils l'ont empaillé, puis refermé pointant sa jambe infirme bien en avant afin que tous les reconnaissent (...)

" Le Messager reviendra. Au fil des siècles et depuis presque deux millénaires, il est sans cesse revenu. Il finira par les vaincre.

Je suis venu du pays de Babel pour faire retentir un cri à travers le monde

Contemplez moi. Rassasiez vous de mon image

Car sous cette apparence, vous ne me verrez plus

Mani. "

Dans Dimensions Jardins, Edits Rivière Blanche, trouvable partout, notamment à la Librairie Kléber et à Quai des Brumes.

 

  • Derniers articles

  • A lire

Loading
Loading